PabloL'appli des expos

Art moderne

L’empire des sens, de Boucher à Greuze

90 min de visite

Paris
Musée Cognacq-Jay
28 janv. → 27 mai 2021
Du mardi au dimanche de 10h à 18h. Fermé lundi.

«  L’amour, l’amour, l’amour, dont on parle toujours... »

La thématique de l’Amour a toujours été l'objet de nombreuses représentations artistiques. Mais au XVIIIe siècle, elle prend un tout autre tournant ! L’Amour est représenté de manière plus réaliste, à travers des scènes intimistes où des femmes aux formes voluptueuses sont à moitié dénudées. Une iconographie qualifiée de licensieuse, autrement dit franchement érotique ! Cela s’explique notamment par la volonté des hommes de lettres, philosophes ou artistes à vouloir se libérer, après le long et austère règne de Louis XIV, de toutes les contraintes imposées par l’Académie royale de peinture et de sculpture - la plus haute autorité artistique à l’époque. Tous les plaisirs sont alors mis en avant, à commencer par celui de la chair. Les peintures prennent une forme différente et ne correspondent plus vraiment aux attentes de l’Académie : ce ne sont ni des scènes de genres, ni des peintures d’histoires ; elles représentent souvent des fêtes galantes, des scènes champêtres qui allient amour, musique, théâtre et mythe… Réelles ou imaginaires, ce sont des scènes qui laissent aux spectateurs une totale liberté d'interprétation. Il est difficile pour nous, spectateurs du XXIe siècle noyés par des images obscènes, d’imaginer l’émoustillement (et le scandale) qu’ont pu provoquer certaines de ces œuvres. Et pourtant…! Tout cet érotisme est annoncé dans le titre de l’exposition qui n’est autre que la traduction littérale du titre du film japonais "In the Realm of the Senses". Écrit et dirigé par Nagisa Ōshima, c’est film érotique artistique autour du personnage de Sada, servante et prosituée. À l’occasion du 250e anniversaire de la mort de François Boucher, l’exposition retrace une histoire du désir dans l’art moderne à travers les peintures les plus audacieuses du maître rocaille, ainsi que des œuvres de Watteau, Pater, Greuze ou Fragonard. En tout, une centaine d'œuvres (peintures, dessins et estampes) provenant de collections internationales majeures sont réunies pour cette exposition exceptionnelle. Une véritable ode à l’érotisme et à la sensualité de l’époque moderne !

Réserver

Vous voulez
en savoir plus sur
L’empire des sens, de Boucher à Greuze ?

N’attendez plus ! Téléchargez Pablo pour découvrir L’empire des sens, de Boucher à Greuze, réservez directement vos billets dans l'app pour ne rien manquer de l’actualité des expos !

Download on the App Store Get it on Google Play